Hôpital malade… (bis)

Ce que j’en dis dans ce billet, est confirmé sans surprise dans cet article. 2 suicides et un accident d’urgentiste en 3 jours, on va où là ?
De plus, les impasses liées aux difficultés à travailler, c’est-à-dire à prodiguer des soins dans de bonnes conditions physiques (les gardes sont longues) et psychologiques, ouvrent directement la voie aux conflits entre personnes…

Si le climat social dans votre service, au bureau ou en atelier est tendu, cherchez du côté de vos conditions de travail !

Extrait de ma curation Stress & Travail.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Dodo au boulot c’est bon !

The EnergyPod

Essayez et vous verrez !

Avant tous déploiements de solutions anti-stress X ou Y, dormir un peu reste l’un des moyens le plus écologique à tous points de vue pour la prévention de la bonne santé AU travail et de la bonne santé DU travail !

Vous voulez de l’efficacité patron, laissez-moi dormir !

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Management

Hôpital malade : suicide d’un médecin, encore.

La mise en place de la nouvelle gouvernance du Plan Hôpital 2007 a fait basculer les établissements hospitaliers d’une logique de soin à une logique de résultats (avec une tarification à l’acte T2A). Les services rendus plus autonomes dans la gestion de leur budget doivent ainsi subvenir à leurs propres besoins matériels. Cette nouvelle orchestration économique implique des transformations organisationnelles et fonctionnelles profondes. Les difficultés d’exercice des agents hospitaliers en sont accrues et diluent de fait leur vocation initiale de porter secours et assistance aux hommes.
Prendre soin des soignants pour qu’ils prennent soin de nous…

Article source

Extrait de ma curation Stress & Travail.

1 commentaire

Classé dans Psychologie

DysPHASIE au travail : les grands aussi !

.

C’est galère au boulot, je me sens en décalage par rapport aux autres, moins réactive et moins efficace dans ce que je fais. Pourtant je ne me sens pas moins intelligente, je fonctionne juste autrement ! Et à l’école déjà, c’était pas simple non plus…

Sentiment d’insécurité au travail, manque d’assurance, sentiment d’isolement, stress peuvent être les conséquences d’une dysphasie chez l’adulte. Mais qu’est-ce que la DYSPHASIE ? Voyez donc cette courte vidéo 😉

Dysphasie from adrien honnons on Vimeo.

Extrait de ma curation Stress & Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Tu bois, tu fumes, tu sniffes au taf… ?

20% des accidents, de l’absentéisme ou des conduites inappropriées sont liés à des addictions. C’est le chiffre affiché par le Président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), Etienne Apaire.

Extrait de ma curation Stress & Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Smartphone & travail : l’insidieuse laisse électronique

Au travail, la nécessité de communiquer avec les collaborateurs ou d’en dépendre fait partie des facteurs principaux d’intensification du travail. Les 3 autres critères étant la réduction de marges de manœuvre (1), les gestes techniques devenant mentalement et physiquement plus éprouvants (2), ainsi qu’une augmentation et une polyvalence des tâches à gérer (3).
A ces 4 paramètres d’intensification, lorsque la dimension temporelle s’ajoute « faut que je me speede pour finir mon boulot, j’y arriverai jamais ! » (c’est la densification du travail), alors cette double chronicité « intensification+densification » fait courir un réel risque physico-psycho-social au professionnel.

Le problème donc n’est pas le smartphone en lui-même mais plutôt de quelle façon on y est « attaché » ! Kapich ? 🙂

Article source de Marie-Madeleine Sève

2 Commentaires

Classé dans Psychologie

Suicide & travail dans la police

Ce sont essentiellement les « meilleurs éléments », ceux qui font leur travail dans les règles de l’art, qui sont aussi les plus exposés au mal-être lorsque les critères de qualité dans l’exercice des fonctions sont revus à la baisse. Comme dans cet exemple, passer d’une logique de service à une logique économique transforme les valeurs en profondeur.
On ne se reconnait plus alors dans ce que l’on fait, et ce manque de reconnaissance de soi par soi empêche en tout premier lieu le plaisir au travail, la fierté qu’on en retire. On ne fait plus du « bon boulot », cela démotive.
De plus, cela entrave de fait, l’élaboration de l’identité professionnelle puisque l’on est dans un conflit éthique avec son activité, alors même que l’on aime son métier : on voudrait pouvoir l’exercer autrement et mieux, mais on ne peut pas !
Les personnes ayant une très grande conscience professionnelle restent des sentinelles essentielles pour la préservation du « bon boulot ».
Ce suicide intervient alors même qu’une enquête de 8 mois menée par le CNRS de Toulouse sur le management et les conditions de travail, vient d’être lancée dans la police.

Article source

Emmanuelle PERRIER

Extrait de ma curation Stress et Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie