Archives d’Auteur: Emmanuelle PERRIER

À propos de Emmanuelle PERRIER

Psychologue

Dodo au boulot c’est bon !

The EnergyPod

Essayez et vous verrez !

Avant tous déploiements de solutions anti-stress X ou Y, dormir un peu reste l’un des moyens le plus écologique à tous points de vue pour la prévention de la bonne santé AU travail et de la bonne santé DU travail !

Vous voulez de l’efficacité patron, laissez-moi dormir !

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Management

Hôpital malade : suicide d’un médecin, encore.

La mise en place de la nouvelle gouvernance du Plan Hôpital 2007 a fait basculer les établissements hospitaliers d’une logique de soin à une logique de résultats (avec une tarification à l’acte T2A). Les services rendus plus autonomes dans la gestion de leur budget doivent ainsi subvenir à leurs propres besoins matériels. Cette nouvelle orchestration économique implique des transformations organisationnelles et fonctionnelles profondes. Les difficultés d’exercice des agents hospitaliers en sont accrues et diluent de fait leur vocation initiale de porter secours et assistance aux hommes.
Prendre soin des soignants pour qu’ils prennent soin de nous…

Article source

Extrait de ma curation Stress & Travail.

1 commentaire

Classé dans Psychologie

DysPHASIE au travail : les grands aussi !

.

C’est galère au boulot, je me sens en décalage par rapport aux autres, moins réactive et moins efficace dans ce que je fais. Pourtant je ne me sens pas moins intelligente, je fonctionne juste autrement ! Et à l’école déjà, c’était pas simple non plus…

Sentiment d’insécurité au travail, manque d’assurance, sentiment d’isolement, stress peuvent être les conséquences d’une dysphasie chez l’adulte. Mais qu’est-ce que la DYSPHASIE ? Voyez donc cette courte vidéo 😉

Dysphasie from adrien honnons on Vimeo.

Extrait de ma curation Stress & Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Tu bois, tu fumes, tu sniffes au taf… ?

20% des accidents, de l’absentéisme ou des conduites inappropriées sont liés à des addictions. C’est le chiffre affiché par le Président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), Etienne Apaire.

Extrait de ma curation Stress & Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Smartphone & travail : l’insidieuse laisse électronique

Au travail, la nécessité de communiquer avec les collaborateurs ou d’en dépendre fait partie des facteurs principaux d’intensification du travail. Les 3 autres critères étant la réduction de marges de manœuvre (1), les gestes techniques devenant mentalement et physiquement plus éprouvants (2), ainsi qu’une augmentation et une polyvalence des tâches à gérer (3).
A ces 4 paramètres d’intensification, lorsque la dimension temporelle s’ajoute « faut que je me speede pour finir mon boulot, j’y arriverai jamais ! » (c’est la densification du travail), alors cette double chronicité « intensification+densification » fait courir un réel risque physico-psycho-social au professionnel.

Le problème donc n’est pas le smartphone en lui-même mais plutôt de quelle façon on y est « attaché » ! Kapich ? 🙂

Article source de Marie-Madeleine Sève

2 Commentaires

Classé dans Psychologie

Suicide & travail dans la police

Ce sont essentiellement les « meilleurs éléments », ceux qui font leur travail dans les règles de l’art, qui sont aussi les plus exposés au mal-être lorsque les critères de qualité dans l’exercice des fonctions sont revus à la baisse. Comme dans cet exemple, passer d’une logique de service à une logique économique transforme les valeurs en profondeur.
On ne se reconnait plus alors dans ce que l’on fait, et ce manque de reconnaissance de soi par soi empêche en tout premier lieu le plaisir au travail, la fierté qu’on en retire. On ne fait plus du « bon boulot », cela démotive.
De plus, cela entrave de fait, l’élaboration de l’identité professionnelle puisque l’on est dans un conflit éthique avec son activité, alors même que l’on aime son métier : on voudrait pouvoir l’exercer autrement et mieux, mais on ne peut pas !
Les personnes ayant une très grande conscience professionnelle restent des sentinelles essentielles pour la préservation du « bon boulot ».
Ce suicide intervient alors même qu’une enquête de 8 mois menée par le CNRS de Toulouse sur le management et les conditions de travail, vient d’être lancée dans la police.

Article source

Emmanuelle PERRIER

Extrait de ma curation Stress et Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Epuisement professionnel : entre burn out et burn in


« L’épuisement professionnel » dit aussi classiquement « burn out » a dans cet
article 3 visages :

– Je suis frénétique, dans un rythme fou de suractivité, d’intensification de mon travail. Pour tenter de palier tout ça, je développe polyvalence et réactivité. Cool pour ma prochaine évaluation, mais bon, ouf, je n’en peux plus quand même, faudrait pas que ça dure !
– Je suis dans un état où je ne conteste plus. D’ailleurs, pourquoi faire ? Mon travail n’ennuie, ne m’intéresse plus. J’y viens mais je ne me sens pas impliquée du tout par la question. Je suis mal, mais je n’ai plus envie de lutter…
– Usée, je préfère rester à l’écart, tranquille. De toute façon, on ne me voit plus au travail. Et on voit encore moins ce que je fais. J’apprécierais volontiers un minimum de retour mais bon, faut pas rêver…

Ces 3 états psychologiques délétères au travail sont bien sûr le résultat de facteurs multiples et variés non exhaustivement décrits ici.
Néanmoins, leurs conséquences font toutefois courir un risque réel et concret à l’entreprise.
3 santés sont ici en jeu : la santé psychologique et physique du professionnel d’abord, puis celle économique de l’entreprise à laquelle il appartient.
Car si l’hyper-activité offre une « production personnelle » satisfaisante à première vue, il n’est pas écrit que cela dure longtemps… le corps a ses limites. De même pour les 2 autres visages où la situation peut rappeler celle du présentéisme, qui serait alors un « burn in », où les professionnels travaillent alors à 70% de leurs moyens… ouch ! (Voir mes précédents billets à ce sujet).

Comment faire croître son entreprise si l’un des leviers majeurs de création de valeur, l’homme, est entravé par sa mauvaise santé ?…

Tout ce que vous venez de lire est prévisible et peut donc être évité par anticipation.

La fierté du travail bien fait est un redoutable moteur de motivation intrinsèque !
Relancez-la en interrogeant sur « comment le professionnel conçoit le bon boulot » selon son point de vue, et ce dont il aurait besoin pour y arriver. Il n’est pas forcément question d’investissement lourd en matériel pour cela, mais plutôt d’un investissment collaboratif pour comprendre.

En tant que manager, ou coach, prenez conscience que c’est dans le fait de réussir à bien faire ce qu’on a à faire, qu’est le plaisir ! Ces questions doivent être discutées, sans juger pour libérer la parole, sans écarter ceux qu’on suppose désintéressés. La question du travail, de l’activité, est puissante en management.
Faîtes au mieux, avec justesse et sans jugement, c’est vous qui tenez le cadre des échanges, qui favoriserez l’émergence des solutions et arrangements communs.

Emmanuelle PERRIER

Poster un commentaire

Classé dans Management, Psychologie

Sentiment d’insécurité au travail & présentéisme (burn in) : quel lien ?


Forcément : quand je suis préoccupée par quelquechose, il m’est difficile de me concentrer sur ce que j’ai à penser et à faire. Ce d’autant plus que je me sens en insécurité, c’est-à-dire que mon intégrité psychique ou physique est potentiellement menacée.
Le sentiment d’insécurité n’est pas strictement lié à un danger visible, concret et immédiat, mais peut-être insidueux et abstrait, et donc tout aussi réel. Il est d’autant plus « consistant » et envahissant qu’il se prolonge dans le temps.

Si je ne m’en occupe pas, si je ne cherche pas à trouver ce qui en est la cause, l’inquiétude sourde m’empêchera de faire mon travail correctement. Je serais là, en poste, présente mais l’esprit ailleurs, désengagée de mon activité, démotivée à la longue. Démotivée par le fait de ne pouvoir reprendre le dessus sur ce que je fais car prise par mon stress, insatisfaite du travail réalisé, peu efficace. Et là, sympa de rentrer le soir à la maison dans cet état là, et plus encore de me lever le matin et savoir ce que je vais retrouver au travail…

Tendue, j’y serai donc présente physiquement sans l’être totalement psychologiquement. Réel inconfort pour moi, cela me coûte beaucoup en énergie, je suis en « burn in » (je ne dors pas si bien la nuit, en tout cas ne me repose pas), mais cela coûte aussi beaucoup à mon entreprise. Bien plus que si je m’absentais…

A qui le dire ? A mes pairs, mon délégué du personnel, mon patron ? Pas seulement. Un psychologue du travail fait aussi le lien entre les professionnels d’une organisation qui n’échangent pas assez correctement pour comprendre, et ainsi trouver de quoi rétablir un fonctionnement plus fluide.

Emmanuelle PERRIER

Pour aller plus loin…

1 commentaire

Classé dans Psychologie

Le sentiment d’insécurité au travail : ce que dit la loi


Ce qu’en dit Nadine REGNIER ROUET : « Employeurs, la sévérité de cette décision ne doit pas vous détourner de votre obligation de sécurité à l’égard de vos employés. Ne rien faire est assurément la porte ouverte à une très lourde condamnation en cas d’accident du travail et même en cas de contentieux prud’homal, en l’absence d’accident, si votre salarié invoque des conditions de travail « à risque ». » Plus de précisions ici.

Ce que j’en dis :
« La lutte contre le sentiment d’insécurité au travail peut sembler compliquée à mettre en place du fait même de sa nature. Subjectif et donc personnel par essence, il implique en tout premier lieu la nature des liens existants dans l’organisation concernée. Aussi soutient, confiance et reconnaissance dans les relations professionnelles aident à trouver conjointement des voies de solutions. La restauration du sentiment de sécurité est un travail collaboratif avant tout et est un facteur majeur de réduction de stress.
Meilleur confort psychologique > meilleur déploiement de compétences > création de valeur. » Emmanuelle PERRIER

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Métier : psy du travail ! Comment ça se vit ?

Et oui, pas plus à l’abri de la souffrance qu’un médecin à l’abri de la maladie, nous sommes tels des funambules, en équilibre. Nous travaillons à restaurer cet équilibre chez autrui bien sûr, mais aussi à le préserver chez nous. Un psy qui va bien soigne mieux.
Merci Sylvie Taymont pour son témoignage.

Emmanuelle PERRIER

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Enquête dans la police sur le management et le travail : lancement juin 2011

Une enquête en 3 étapes sur 8 mois : espérons que le volontariat anonyme engage à répondre massivement. Rapport du CNRS de Toulouse à paraître en janvier 2010, à suivre.

Extrait de ma curation Stress et Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie

Clef RH : mes collaborateurs ne s’entendent pas ! Ça vient d’où ?


Je complète cet article (Temps de lecture ± 1mn30). Il est important d’axer les interrogations autour de la question du travail, de l’activité professionnelle.

Car les difficultés tournant autour des histoires quotidiennes «du boulot» à faire ensemble, lorsqu’elles sont non résolues, non débattues, dérivent en «mal-entendus» et en querelles de personnes : «J’en fais une affaire personnelle !».

Travailler ce n’est pas seulement produire, c’est aussi vivre ensemble une aventure humaine. Bah oui, tout le monde dans le même bateau !
Mais s’il n’est pas nécessaire de s’aimer ni même de s’apprécier pour travailler ensemble, il est nécessaire de s’entendre sur le travail à faire et comment le faire, pour réussir quelquechose qui satisfasse tout le monde. Pas simple, mais pas impossible !

Managers, remontez patiemment l’histoire professionnelle de votre équipe, de vos collaborateurs installés dans la relation dégradée. Recherchez derrière les revendications et les complaintes l’origine professionnelle du dysfonctionnement de la relation : quand ça a commencé, qu’attendaient-ils respectivement l’un de l’autre, qu’est ce qui entrave l’activité et pour quelles raisons ? Comment conçoivent-ils chacun de réussir à faire du « bon boulot » selon leurs propres critères ? Très possible que ces fameux critères divergent… justement ! Pas simple… Mais l’envie de bien faire les choses est très certainement commune aux deux ! Et donc pas impossible…

Donnez-vous du temps pour tout cela. Une mésentente installée depuis longtemps, enfouie sous des années de vie professionnelle quelquefois, ne se dénoue pas en un jour.
Patience, écoute et non-jugement devraient instaurer la confiance nécessaire à tirer le bon fil de la pelote et à trouver le nœud à défaire.

Emmanuelle PERRIER

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Management, Psychologie

Clef RH : motivation durable ? Oui ! Celle intrisèque ! Késako ?

Et hop ! Je rebondis sur le court billet intéressant de Raphaël Georges.

Vos troupes manquent de motivation et se plaignent de non-reconnaissance ?

Arrêtez-vous 2 minutes et demandez-vous ce qui vous donne le plus de plaisir au travail ? N’est-ce pas fondamentalement de réussir à faire du bon boulot ! Réussir un truc super bien comme vous l’avez voulu, en temps voulu selon vos valeurs de travail bien fait ?

… 😉

Bien sûr, les reconnaissances des collaborateurs et supérieurs tout comme être correctement rémunéré, comptent. Mais ce plaisir d’accomplir du bon travail est une sacrée motivation intrinsèque qui est renouvelable tous les jours ! Et zzzzzzouh : développement personnel durable en prime !
Car il s’agit là du concept de la reconnaissance de soi par soi dans ce que l’on fait ! Or se reconnaître dans son travail est une notion majeure en management des RH dont on parle trop peu voire pas !

Clef managériale : trouver comment rendre ses équipes satisfaites, c’est d’abord leur demander comment elles aimeraient pouvoir faire leur travail correctement. Ce sont elles, sur le terrain, qui ont les réponses ad hoc. Aussi, cette attention que vous leur porterez vous permettra de comprendre bien sûr, mais leur donnera également la reconnaisance attendue pour avoir été écouté ! Et votre attitude humble perçue par vos équipes insufflera en plus de la confiance !

Go go go !

Emmanuelle PERRIER

Pour aller plus loin…

Poster un commentaire

Classé dans Management, Psychologie

Mais comment ça marche un coaching ?

Coaching, accompagnement psychologique ou pas, ce petit dessin animé chez Eric ROLLAND explique !

Extrait de ma curation Stress et Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Management

Oops ! Les excuses les plus improbables pour sécher le boulot !

Comme à l’école ! Nous restons tous de grands enfants ! 🙂

Article source
« Les excuses les plus improbables pour sécher le boulot » par Caroline Politi, L’Express, 22 juin 2011.

Extrait de ma curation Stress et Travail.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie